Rechercher
  • Sylvie Prigent

Parler pour que la honte change de camp !

Il ne se passe pas 1 semaine sans qu'une patiente ne m'avoue avoir été victime d'une agression sexuelle, d'un viol, d'attouchements de la part d'un proche ou d'un inconnu.

Et puis un jour...c'est à quelqu'un de proche que cela est arrivé. Et là en quelques secondes tout s'est effondré et j'ai réalisé que NON cela n'arrive pas qu'aux autres et pas "qu'à la télé".

Cette personne a trouvé la force, le courage d'en parler à ses proches et un travail de reconstruction à pû commencer suite à cette parole libéré.

Il y a eu des hauts et des bas, mais aujourd'hui cette princesse va bien :-) et sa famille aussi.

Cette jeune fille en a parlé aussi à quelques amies et cela a permis de libérer la parole de beaucoup d'entres elles !

C'est insupportable le nombre de jeunes filles qui ont été victimes de viol, et souvent d'une personne qu'elles connaissent ... le soit disant petit ami, le pote qui raccompagne après une soirée, le camarade de classe qui profite d'un verre de trop lors d'une soirée etc ...

Je suis convaincue que pour que les choses changent cela doit passer par l'éducation des garçons !

Éduquez vos fils, apprenez leur à respecter une fille, NON c'est NON, la vie d'un homme ne doit pas être dirigée par son sexe ou ses pulsions ! Discutez avec vos fils, vos neveux, les amis de vos enfants et expliquez leur le sens du mot RESPECT. Et n'oubliez pas messieurs, que vous êtes aussi un exemple : la façon dont vous vous comportez avec votre épouse, votre mère, votre soeur, votre collègue de travail ... les femmes en général aura forcément un impact sur lui !

Je vous mets en lien le travail de cette jeune fille que je trouve formidable

https://podcast.ausha.co/tabou/bandeannoncetabou

https://podcast.ausha.co/tabou

Osez parler mesdemoiselles , vous n'avez rien fait de mal, vous êtes la victime et lui le coupable.

La peur et la honte doivent changer de camp !

17 vues

Copyright © 2018 Sylvie Prigent 

 

NB : En aucun cas une séance de soin énergétique ne peut se substituer à la médecine conventionnelle. Elle ne pose pas de diagnostic et à aucun moment la pratique ne recommande un arrêt de suivi médical en cours.

  • Instagram - Gris Cercle
  • Facebook - Gris Cercle

Suivez-moi sur